Qualité des eaux de baignade en Europe : bons résultats pour la Belgique, notamment en Province de Luxembourg!

p031707000202-527838L’action de l’Union européenne pour garantir la propreté et la salubrité des eaux de baignade a commencé il y a quarante ans, avec l’adoption de la première directive sur les eaux de baignade. Le rapport annuel sur les eaux de baignade, publié aujourd’hui, prouve le mérite de la législation et des années d’investissements dans les infrastructures de traitement des eaux usées et autres mesures de réduction de la pollution. La qualité des eaux de baignade s’est constamment améliorée au fil du temps, de sorte que 96 % des sites de baignade de l’Union faisant l’objet d’une surveillance répondaient aux normes minimales de qualité des eaux en 2015.

Pour connaître les informations sur les eaux de baignade en Belgique et en Europe en anglais) :
Carte interactive indiquant le niveau de qualité des eaux pour chaque site de baignade

Réduire son déficit de 0,6 %, améliorer l’éducation et la formation des chômeurs et investir dans les infrastructures : telles sont les principales recommandations que la Commission européenne adresse à la Belgique.

Source: LeSoir: http://www.lesoir.be/1213097/article/economie/2016-05-18/mieux-former-chomeurs-recommandation-l-europe-belgique)

BEL-EU_Flags La Commission européenne va arrêter lors de sa réunion hebdomadaire ce mercredi, puis rendre publiques dans la foulée ses « recommandations spécifiques par pays », qui s’inscrivent le « semestre européen », soit la coordination des politiques économiques nationales. Après les bulletins qu’étaient les « rapports par pays » publiés en février dernier, il s’agit cette fois des recommandations de politique économique et budgétaire.

Selon nos informations obtenues mardi soir, alors que les débats échaudés entre chefs de cabinet se poursuivaient sur le sort des deux cas problématiques que sont l’Espagne et le Portugal – les frapper de sanctions ou pas ? – la Belgique devrait s’en tirer avec des recommandations dans la ligne des fournées précédentes. Et surtout : sans être à nouveau versée dans le volet correctif de la procédure en déficit excessif, un risque qui pend à nouveau au nez du gouvernement belge.

Voici les principales recommandations à la Belgique, qui seront structurées en trois chapitres.
Lire la suite

La Commission propose des mesures pour mieux protéger les travailleurs contre les agents chimiques cancérigènes

research6La Commission propose des mesures pour mieux protéger les travailleurs contre les agents chimiques cancérigènes
Avec 53 % des décès, le cancer est la première cause de mortalité d’origine professionnelle dans l’Union; il représente par conséquent le risque le plus important pour la santé des travailleurs dans l’Union européenne.

Pour mieux protéger les travailleurs contre les agents chimiques cancérigènes, la Commission propose aujourd’hui de modifier la directive sur les agents cancérigènes et mutagènes (2004/37/CE) en vue de limiter l’exposition à 13 de ces agents sur le lieu de travail.
Lire la suite

Fête de l’Europe: conférence à Carlsbourg

A l’occasion de la fête de l’Europe, ce mardi 10 mai, monsieur Emmanuel Auquier, Conseiller au Ministère des Affaires étrangères et européennes, a donné une conférence sur l’Europe à l’Institut Saint Joseph de Carlsbourg. Ce fut l’occasion pour les élèves de 5ème année de rencontrer, échanger leurs avis sur l’Europe, ses institutions et leur impact sur leur quotidien.
Il a bien entendu été longuement question du traîté transatlantique (TTIP) , de la problématique des migrants et du Brexit et l’avenir de l’EuropeIMG_8114_1711x1140 IMG_8120_1711x1140 IMG_8121_1140x1711 IMG_8113_1711x1140

Une réponse verte à l’expansion urbaine

Le plan d’investissement pour l’Europe permet d’accélérer la dépollution d’anciens sites industriels urbains pour en faire des lieux de vie et de travail agréables

En avril, les entrepreneurs, les pelles mécaniques et les bulldozers entameront la construction de 300 maisons et appartements sur le site d’une papeterie du 19e siècle, à Mont-Saint-Guibert, au sud-est de Bruxelles. Peu après, des bâtiments sortiront de terre sur le terrain d’une fonderie désaffectée de Choisy-le-Roi, en banlieue parisienne, puis en plein cœur de Lyon, à la place de l’ancienne usine de lave-linge Brandt.

Quel est le point commun entre tous ces projets ? Ces sites seraient restés déserts s’ils n’avaient pas été décontaminés et réaménagés au moyen d’un fonds d’investissement novateur qui s’appuie sur des techniques environnementales de pointe pour éliminer les substances toxiques laissées par les industries aujourd’hui disparues. Ce type de dépollution est important pour l’avenir des villes européennes, qui comptent 3,5 millions d’anciens sites industriels désaffectés. Pour contrer l’expansion urbaine, les villes doivent réhabiliter les anciennes friches industrielles et veiller à ce qu’elles ne présentent aucun danger en cas d’usage résidentiel.

« Tous les dix ans, la France, par exemple, perd l’équivalent d’un département au détriment de l’étalement urbain », explique Bruno Farber, directeur général du fonds de dépollution Ginkgo Advisor. « La solution consiste à bâtir la ville sur elle-même. »