E-Twinning: concours et formations!

 

 

 

1)      Concours eTwinning

Plus d’informations ? Sur www.enseignement.be/etwinning, rubrique « Prix et Labels »

A l’occasion du 10e anniversaire d’eTwinning, la cérémonie de remise des prix aura un éclat particulier.

Elle sera célébrée à Bruxelles, le mercredi 21 octobre après-midi, en commun avec les eTwinneurs flamands et germanophones.

  • 25 juin 2015, minuit : date limite de rentrée du formulaire de présentation de la réalisation eTwinning 2014-2015
  • Formulaire : ci-joint

Plus d’informations ? Sur www.enseignement.be/etwinning, rubrique « Prix et Labels »

 

2)      Formations eTwinning européennes :

 

Comment participer ? Plus d’informations ? Sur www.enseignement.be/etwinning, rubrique « se former en Europe »

 

Ancienne République Yougoslave de Macédoine (Lac Ohrid) : 24-26 septembre 2015
Candidatures avant le 25 juin
2 places disponibles
Thème : « ICT innovative techniques from the eTwinning projects into the curriculum »
Pour enseignement du primaire, en anglais
Atelier de développement professionnel, multilatéral

Pologne : 8-11 octobre
Candidatures avant le 25 juin
Pour enseignants en science, en anglais
2 places disponibles

France (Chartres) : 2-4 octobre 2015 – Séminaire en français
Candidatures avant le 25 juin
Pour enseignants du secondaire, débutants dans eTwinning, travaillant en français.
3 places disponibles.

France (Marseille) : 2-4 octobre 2015
Candidatures avant le 25 juin
1 place disponible
Pour enseignants avec élèves de 8 à 12 ans
Thème : l’art pour combattre le décrochage scolaire

Dialogue citoyen avec le Vice-président Katainen, Marianne Thyssen et Rudy Vervoot

26/05/2015 Le  Vice-président Katainen, Marianne Thyssen et Rudy Vervoort dialoguent avec vous sur le futur l’Europe

Le Vice-Président Katainen présente dans tous pays membres de l’Europe, le plan d’investissement destiné à relancer la croissance en Europe. Tout au long de la journée du 26 mai, il rencontrera les autorités belges, les partenaires sociaux et les acteurs du monde économique et financier.

Il sera également à votre écoute lors du dialogue citoyen auquel il participera avec Marianne Thyssen, Commissaire européenne en charge de l’Emploi, des affaires sociales, des compétences et de la mobilité des travailleurs et de Rudy Vervoort, Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale.

Au cours de ce débat, vous aurez la possibilité de poser directement vos questions aux différents intervenants et donner votre avis sur les deux thèmes principaux qui seront abordés: le futur de l’Europe &  la croissance, l’emploi et l’investissement.

Informations pratiques: mardi 26 mai de 19h30 à 20h45 (ouverture des portes à partir de 18h30) au Management Centre Europe – Rue de l’Aqueduc, 118 à 1050 Bruxelles

L’entrée est libre et gratuite mais l’inscription est obligatoire jusqu’au 22 mai 2015 à 12h00: http://ec.europa.eu/belgium/events/form_public_events_fr.htm

Vous souhaitez donner votre avis sur ce qui se passe au sein de  l’Union européenne, sur la manière dont celle-ci aborde les grands défis à relever et sur ce qu’elle vous apporte ? C’est l’occasion.

Vous pouvez également réagir, poser vos questions via le hashtag : #EUdialogues ou via la page facebook de la Représentation

Plus d’information

Roadshow européen du VP Katainen http://ec.europa.eu/citizens-dialogues/index_fr.htm

Stimuler l’emploi, la croissance et l’investissement http://ec.europa.eu/priorities/jobs-growth-investment/index_fr.htm

La Commission européenne a communiqué des griefs vis à vis de Google

Abus de position dominante: la Commission adresse une communication des griefs à Google au sujet de son service de comparaison de prix

La Commission européenne a adressé une communication des griefs à Google, lui faisant part de son avis préliminaire selon lequel l’entreprise abuse de sa position dominante, en violation des règles de l’UE en matière d’ententes et d’abus de position dominante, en favorisant systématiquement son propre produit de comparaison de prix dans ses pages de résultats de recherche générale au sein de l’Espace économique européen (EEE). La Commission craint que les utilisateurs ne voient pas nécessairement les résultats les plus pertinents en réponse à leurs requêtes, ce qui porte préjudice aux consommateurs et aux services de comparaison de prix concurrents et entrave l’innovation.

Google occupe une position dominante sur le marché de la prestation de services de recherche générale en ligne dans tout l’EEE, sa part de marché excédant 90 % dans la plupart des pays de l’EEE.

Depuis 2002, Google est également présente dans le domaine des services de comparaison de prix, qui permettent aux consommateurs de chercher des produits sur des sites web de vente en ligne et de comparer les prix entre différents vendeurs. Au départ, l’entreprise proposait un produit appelé «Froogle», qui a été remplacé par «Google Product Search», puis par «Google Shopping», le service actuel.

Dans la communication des griefs, il est souligné que les marchés de la recherche générale et de la comparaison de prix sont deux marchés distincts. Dans ce dernier marché, Google est confrontée à la concurrence de plusieurs autres fournisseurs.

Les conclusions préliminaires de la Commission dans la communication des griefs

Dans la communication des griefs, il est allégué que Google avantage ou a avantagé, dans ses pages de résultats de recherche générale, son propre service de comparaison de prix intitulé «Google Shopping» ainsi que son prédécesseur, «Google Product Search», par rapport aux services de comparaison des prix concurrents.

Le comportement de Google peut donc détourner artificiellement le trafic des services de comparaison de prix concurrents et priver ces services de la possibilité de lui faire concurrence, ce qui porte préjudice aux consommateurs et entrave l’innovation.

En particulier, les conclusions préliminaires sont les suivantes:

  • De manière systématique, Google positionne et met en évidence son service de comparaison de prix dans ses pages de résultats de recherche générale, sans tenir compte de son niveau de performance.Ce comportement remonte à 2008.
  • Google n’applique pas à son propre service de comparaison de prix le système de pénalités qu’il applique aux autres services du même type sur la base de paramètres définis, pénalités qui peuvent amener à ce que ces services soient moins bien classés dans les pages de résultats de recherche générale de Google.
  • Froogle, le premier service de comparaison de prix de Google, ne bénéficiait d’aucun traitement de faveur et n’était pas performant.
  • Grâce au traitement de faveur systématique dont ils ont bénéficié, les services de comparaison de prix ultérieurs de Google, à savoir «Google Product Search» et «Google Shopping», ont connu un taux de croissance plus élevé, au détriment des services de comparaison de prix concurrents.
  • Le comportement de Google a une a des effets négatifs pour les consommateurs et l’innovation. En effet, les utilisateurs ne voient pas nécessairement les résultats de comparaison de prix les plus pertinents en réponse à leurs requêtes. Les concurrents sont aussi moins incités à innover, car ils savent que même s’ils fournissent le meilleur produit possible, ils ne bénéficieront pas de la même visibilité que le produit de Google.

Pour en savoir plus…