Un nouveau Moniteur montre comment la culture et la créativité contribuent à la prospérité des villes

bruxellesLa Commission européenne a porté sur les fonts baptismaux le «Moniteur des villes culturelles et créatives».

 

Ce nouvel outil fournit des données comparatives sur les résultats des villes européennes suivant neuf dimensions – couvrant la culture et la créativité – et souligne en quoi leurs performances contribuent au développement social et à la croissance économique des villes, ainsi qu’à la création d’emplois dans celles-ci.

Mis au point par le Centre commun de recherche (JRC), le service scientifique interne de la Commission, le Moniteur des villes culturelles et créatives aidera les décideurs, ainsi que les secteurs de la culture et de la création, à recenser les points forts et perfectibles au niveau local, et à apprendre de villes comparables. Il met également en lumière les liens étroits qui existent entre le dynamisme culturel et les diverses dimensions de la vie d’une ville, à commencer par sa diversité sociale et son activité économique.

Le Moniteur des villes culturelles et créatives est le fruit d’un projet de recherche couvrant 168 villes dans 30 pays européens. Il se présente en tant qu’outil interactif en ligne visant à permettre aux utilisateurs de découvrir les villes sélectionnées ainsi qu’une foule d’informations quantitatives et qualitatives relatives à leurs performances.

Il montre notamment que la ville culturelle et créative «idéale» en Europe devrait être l’amalgame des villes arrivant en tête de classement pour chaque indicateur. Cette ville aurait les infrastructures et sites culturels de Cork (Irlande), la participation et l’attractivité culturelles et les emplois créatifs et fondés sur la connaissance de Paris (France), la propriété intellectuelle et l’innovation d’Eindhoven (Pays-Bas), les nouveaux emplois dans les secteurs de la création d’Umeå (Suède), le capital humain et l’éducation de Louvain (Belgique), l’ouverture, la tolérance et la confiance de Glasgow (Royaume-Uni), les liaisons locales et internationales d’Utrecht (Pays-Bas), et la qualité de la gouvernance de Copenhague (Danemark). Sur ces huit villes, cinq comptaient moins de 500 000 habitants (Cork, Eindhoven, Umeå, Louvain et Utrecht).

Principales conclusions de l’étude:

  • Villes culturelles et créatives en tête: par rapport à d’autres villes présentant une population de taille similaire, Paris, Copenhague, Édimbourg et Eindhoven surclassent leurs homologues;
  • Culture, créativité et prospérité: la culture et la créativité contribuent à de meilleurs taux de croissance économique et sont essentielles pour les villes à faibles revenus;
  • Tout n’est pas une question de taille: la taille d’une ville ne détermine pas sa performance en matière de culture et de créativité, sachant qu’en moyenne, les villes de petite taille et de taille moyenne obtiennent des résultats relativement bons par rapport à leurs consœurs de plus grande taille;
  • Les capitales se classent bien, mais pas toujours en tête: même si les capitales sont souvent en tête, elles sont dépassées en Autriche, en Belgique, en Italie, en Allemagne, en Pologne, en Espagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

 

bouton_en_savoir_plus25pc

 

 

 

Les commentaires sont fermés.