Cycle de conférences: L’Europe face à ses démons

Arlon – Mardis de l’actualité – L’Europe face à ses démons

Les élections européennes de mai dernier ont confirmé la poussée des nationalismes et régionalismes au sein de l’Union Européenne. Le référendum écossais a failli créer un précédent. L’Europe se dit « soulagée » du non à l’indépendance. Cette réponse va-t-elle freiner l’élan séparatiste d’autres régions européennes ?

Sur la scène internationale, l’Europe parviendra-t-elle un jour à parler d’une seule voix pour pouvoir peser véritablement sur les rapports de force, notamment dans le dossier ukrainien ?

Les élections ont aussi mis en lumière un désintérêt croissant des citoyens envers les institutions de l’UE, signe d’un fossé qui se creuse un peu plus entre la réalité des uns et la pensée dogmatique des autres. Un changement de cap semble inévitable pour l’Europe et ses institutions. Elle doit réagir face à ces (vieux) démons, mais comment peut-elle le faire ? Et nous, citoyens, que pouvons-nous faire également ?

Trois conférences-débats vous donneront des éléments de réponse quant à ces interrogations :

  • Mardi 7 octobre à 19h30 : « Ecosse, Catalogne, Flandre,… : L’Europe au bord de l’implosion ? »

La montée des nationalismes et des séparatismes s’intensifie au sein même de l’Union Européenne. Plusieurs régions réclament davantage d’autonomie, de pouvoir de décision voire l’indépendance. Cela signifie-t-il pour autant moins d’Europe ? Peut-on encore imaginer les Etats-Unis d’Europe ou se dirige-t-on vers une Europe des régions ? Quelles sont les caractéristiques de ces régionalismes et nationalismes au sein de l’Europe ?

 

Intervenant : Vincent Laborderie, Spécialiste des mouvements indépendantistes pacifiques et Chercheur à l’UCL

  • Mardi 4 novembre à 19h30 : « L’Europe au cœur d’une nouvelle guerre froide ? »

25 ans après la chute du mur de Berlin, les relations entre la Russie d’un côté et l’Europe et les USA de l’autre se dégradent à nouveau. Comment ont évolué les rapports entre ces deux blocs depuis la disparition du mur et l’adhésion d’anciens pays de l’Est à l’Union Européenne ? Les tensions réapparues avec le dossier ukrainien sont-elles le signe d’une nouvelle guerre froide ?

Intervenante : Aude Merlin, Docteur en sciences politiques et Professeur à l’ULB

  • Mardi 2 décembre à 19h30 : « Comment réenchanter le rêve européen ? »

Assainissement des finances publiques, libre-échange, croissance, privatisations, etc. : nos dirigeants européens semblent littéralement envoûtés par le chant dogmatique des sirènes du capitalisme économique. Jusqu’à faire se fracasser le vaisseau européen déboussolé sur les récifs du réel ? Désastre social, crise environnementale, résurgence de l’extrême-droite, etc. Le mur se rapproche et le désenchantement grandit par rapport au projet européen !

Et si nous, citoyens, étions la solution ? C’est en tout cas une des pistes qui sera détaillée par Bernard Van Asbrouck pour réenchanter le rêve européen.

Intervenant : Bernard Van Asbrouck, psychologue et philosophe. Chargé de la prospective au sein du service public de l’emploi de Wallonie et Chercheur en psychologie à l’ULB. – co-auteur de « L’Europe, un rêve dénaturé ».

Invitation cordiale à toutes et tous

Entrée gratuite

Lieu : CSC, rue Pietro Ferrero, 1 à Arlon

Org. : CIEP Luxembourg

Infos : F. Casterman 063/21.87.38 – f.casterman@mocluxembourg.be

Conférence ce vendredi!

Quelles sont les spécificités et l’avenir du modèle social européen?

Est-il remis en cause par la mondialisation?

Le traité transatlantique aurait-il des impact sur ce modèle social?

Richard Stock du Centre Européen Robert Schuman et Bruno Poncelet, auteur de « Europe, une biographie non autorisée », viendront débattre avec vous de cette thématique le 19 septembre  à 19h30 dans nos locaux de Marche-en-Famenne.

 

Participation gratuitemais réservation souhaitée au 0800/92 152 ou par mail à europedirect@province.luxembourg.beUne conférence organisée en collaboration avec Acteur des Temps Présents et avec le soutien du SPF affaires étrangères et de la Représentation de la Commission européenne en Belgique.